Santé Quels traitements pour soigner une périostite ?

Quels traitements pour soigner une périostite ?

130
0
Partager
periostite

Bon nombre de coureurs connaissent cette désagréable douleur au niveau du tibia et qui survient bien évidemment au moment ou on ne l’attend pas !

Pour la plupart du temps, cette douleur apparaît surtout chez les coureurs débutants qui ne se connaissent pas encore bien ! Trop de sorties, trop de kilomètres, un terrain changeant ou une mauvaise paire de running et/ ou mauvaise semelle peuvent en être l’origine !

Quoi qu’il en soit, une fois que cette douleur est la, il est compliqué de s’en débarrasser sans en prendre soin ! D’autant qu’elle est récidivante.

Le premier conseil que l’on peut vous donner et qui est valable pour toutes les douleurs rencontrées en course à pieds et en cas de douleur persistante, sera de consulter rapidement votre médecin. Inutile de faire comme si vous n’aviez rien senti, cela vous serait vite défavorable.

Mais qu’est ce que les périostites?

La périoste est une fine membrane qui recouvre les os. Une périostite est donc l’inflammation de cette périoste.

A savoir

Si votre douleur est au niveau du tibia, cela n’est pas nécessairement une périostite. Les périostites touchent le plus souvent le tibial antérieur et postérieur, mais le syndrôme des loges par exemple, pourraient être une autre cause à ces douleurs.

Une douleur mal soignée comme la périostite, pourrait provoquer une fracture de fatigue. Consultez rapidement votre médecin.

Comment prévenir leur apparition?

  • hydratez vous bien et mangez correctement
  • échauffez vous
  • courrez sur un sol souple au maximum
  • travaillez votre foulée de manière à ce qu’elle soit le plus légère possible. Inutile d’écraser le sol
  • ne vous surchargez pas d’entrainements, visez la qualité plutôt que la quantité
  • assurez vous que votre matériel vous assure une bonne circulation et qu’il est de bonne qualité

Comment les soigner?

  • un repos d’au minimum 15 jours est obligatoire, et toujours selon avis du médecin
  • avec le spécialiste, il sera important de bien déterminer la cause de cette douleur, sans quoi vous risqueriez de vraiment vous faire mal (analyse de votre foulée, bilan musculaire…)
  • appliquer du froid sur la zone inflammée
  • vous pourrez également avoir une prescription médicamenteuse (anti-inflammatoire en local)
  • du kiné ou une consultation podologue pourraient être utiles
  • respirez bien

 

En raison des différentes causes possible à une douleur tibiale, la consultation médicale reste la première chose à faire avec du repos.

Témoignage de Florence, 28 ans, runneuse et traileuse

Comment as tu découvert que tu souffrais d’une périostite, quels symptomes sont apparus?


C’est en jouant avec mon fils de 3 ans et demi et un peu brute, que j’ai senti les premières douleurs. Au moindre choc sur mes tibias j’avais l’impression qu’il appuyait sur un énorme bleu, mais je ne voyais aucun bleu sur mes jambes.
Puis en courant, au fur et à mesure une douleur ds les tibias s’est installée, jusqu’à me donner l’impression que mes tibias allaient se briser à certains endroits!

Qui es tu allé consulter? Un traitement spécifique a été mis en place ?

Grâce à mon travail d’infirmière je suis au contact de médecins, kinés, ostéo au quotidien. Du coup en discutant avec le kiné de l’hôpital, il m’a conseillé de faire une scintigraphie osseuse*.

Le verdict est tombé: double périostite bilatérale. Ensuite c’est auprès de mon ostéo, mon kiné et mes copains sportifs que j’ai tenté de trouver une solution.
Du repos dans un premier temps, des massages à l’huile d’arnica 2 fois par jour et surtout dans un second temps: revoir toute ma façon de m’entrainer!

Aujourd’hui tu cours autant qu’avant ou ton rythme a du être modifié?

Un copain qui court des trails de 100 km m’a convaincu: pour s’entraîner il ne s’astreint pas à de longues sorties, qu’il juge trop traumatisantes, il a été le premier à me parler de l’entrainement croisé !
Je me suis (re)mise a la natation sans grand plaisir mais mes performances en running se sont parallèlement bien développées et les douleurs se sont atténuées…alors j’ai continué et aujourd’hui je ne pourrais plus m’en passer !
La rencontre avec un autre runneur, licencié dans un club de triathlon, a fini de me persuader que pour performer il faut alterner les efforts, le cardio, le renforcement musculaire, et ainsi être plus à  l’écoute de son corps. Il a même réussi à faire germer l’idée qu’un jour je pourrais aussi aimer le vélo!

Comme quoi tout est possible ! Il faut écouter son corps et les conseils avisés des professionnels et des sportifs expérimentés. Nous sommes tous différents, à chacun de trouver son rythme !

*scintigraphie osseuse: technique d’imagerie médicale qui consiste à injecter une substance émetteur de rayons gamma permettant de mettre en évidence la ou les zone(s) du squelette ou l’os est douloureux. Technique très utilisée dans la recherche de fracture de fatigue, périostite ou de douleurs inconnues.

Quels traitements pour soigner une périostite ?
Notez cet article

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here