Santé Massez-vous… vous-même !

Massez-vous… vous-même !

255
0
Partager

Bon, bien sûr c’est toujours mieux d’avoir son propre masseur et ostéopathe à domicile. Rien de tel en effet que de voir soulager ses jambes à la demande et, après une sortie longue, un entraînement en fractionné difficile sur piste ou même une compétition où vous avez vraiment tout donné.

Seulement, à moins d’en avoir épousé un ou une, vous allez sûrement devoir attendre votre prochain rendez-vous si ce n’est votre paie à la fin du mois. Prenez Rich Poley par exemple, un avocat de Boulder, dans le Colorado. Pendant ses longs mois d’entraînement pour son premier triathlon longue distance Ironman, il s’est payé une séance de massage par semaine chez son kiné préféré. Une fois sa course terminée, éreinté par tant d’effort physique mais aussi par l’état de santé désormais fragile de son portefeuille, il s’est peu à peu plongé dans des ouvrages sur les massages et a même suivi des cours afin de développer sa propre technique.

Son but : se masser seul, tout seul.

C’était en 2001. Depuis, Rich Poley a sorti un livre, Auto-massage pour les athlètes, et enseigne sa méthode lors d’ateliers ouverts au public. Même si rien ne remplace un passage par les mains expertes d’un professionnel, un petit massage perso de 10 minutes peut quand même vous faire le plus grand bien et éliminer certaines tensions et toxines, faisant de vous un coureur plus frais lors de votre prochain entraînement.

Faites-le vous-même

1 Glissement

Glissez doucement sur vos jambes vos mains ouvertes avec les doigts relâchés. Des chevilles, remontez jusqu’au bassin, 10 fois pour chaque jambe, en passant bien sur vos mollets, quadriceps et ischio-jambiers. Variez l’intensité, commencez doucement puis plus fort en exécutant de petits cercles, toujours en remontant.

2 Pression

Malaxez vos orteils un par un, puis le tendon d’Achille plusieurs fois. Tandis que vous remontez, intensifiez la pression sur les muscles les plus volumineux (triceps, quadriceps et ischio-jambiers). Pressez-les un par un entre vos deux mains, sans vous faire mal bien sûr, ou bien entre votre poing et votre coude.

3 Tambourinage

Avec la paume, la tranche de la main ou le poing, tambourinez doucement sur votre jambe en remontant vers les hanches. Il s’agit d’une méthode utile en cas de courbatures ou de crampes. Utilisée à l’échauffement, cette méthode stimule vos fibres musculaires. Mais n’appuyez pas trop pour éviter de vous faire mal.

Massez-vous… vous-même !
Notez cet article

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here